Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Droits humains’ Category

Par un drôle de hasard, le 200e article sur ce blog me permet d’annoncer un nouveau don effectué dans le cadre du projet de librairie philanthropique qui porte le total des dons à 200$ en trois mois. Dans les deux cas, 200 articles et 200$ de dons, on parle encore d’efforts modestes … mais ce n’est que le début!

En parlant du projet de librairie philanthropique, le mois de décembre a été assez bon avec bien entendu quelques ventes de livres ainsi que des clics assez fréquents sur les publicités Adsense qui se retrouvent sur le site Web répertoriant les livres en vente et qui génèrent des revenus que je remets à des OSBL. Je me suis également fait donné quelques boîtes de livres que je dois maintenant ajoutés à la liste des bouquins disponibles. J’avoue que ce petit projet demande un investissement soutenu de temps car il faut passer des annonces fréquentes sur Kijiji et Craigslist, mais je sens que ça vaut la valeur des dons effectués, dons qui je l’espère vont continuer à croître.

Pour ce nouveau don, j’ai choisi L’Itinéraire car c’est un OSBL que j’admire énormément. Leur communications sont efficaces, leurs actions sociales également et la cause me touche beaucoup. Quant aux options de dons, elles sont variées. Je pensais pour ma part m’abonner à la publication de L’Itinéraire, puis en réfléchissant je me suis rendu compte que cela m’enlèverait le plaisir de l’acherter directement à un camelot. J’ai donc opté pour un simple don de 70$ pour les services offerts par le Groupe Communautaire L’Itinéraire.

Un chose intéressante, qui prouve encore une fois la doigté de l’Itinéraire en matière de communications, j’ai reçu un message de remerciement qui représente un premier pas dans l’établissement potentiel d’une relation entre de donateur et l’OSBL. Bien qu’automatisé, ce message est simple et bien fait, j’y apprend même que je suis devenu membre du groupe communautaire et j’ai bien hâte de voir ce que cela entraînera comme échange d’information :

« Monsieur Goyette,

Bienvenue parmi les membres du Groupe Communautaire l’Itinéraire,
et merci pour votre contribution généreuse. Celle-ci aidera au bon maintien
des services du Groupe.

Appuyer L’Itinéraire, c’est aider annuellement 2000 personnes itinérantes : c’est leur permettre de briser leur isolement et de prendre part à des projets positifs qui leur permettent de changer d’itinéraire.
Pour votre appui à notre organisme d’aide aux démunis, je vous prie d’agréer, Monsieur Goyette, l’expression de mes sentiments les meilleurs.

N’hésitez surtout pas à communiquer avec moi si vous avez des questions ou des commentaires!

Charlotte Rougier, adjointe à  l’administration
Groupe communautaire L’Itinéraire »

Publicités

Read Full Post »

Vous êtes sûrement nombreux à être comme moi en pleine saison d’une forme de magasinage qui est trop souvent insignifiant parce qu’il entraîne des achats effectués dans le seul but de participer à un échange de cadeaux. Dans ce cas, pourquoi ne pas profiter de cette obligation à dépenser pour faire des achats plus responsables? Et la bonne nouvelle est que des options s’offrent à nous. Oxfam fait des efforts intéressants afin d’offrir à tous la possibilité de jeter leur argent par les fenêtres … au bénéfice d’une bonne cause. Amnistie internationale aussi.

Je supporte Amnistie internationale depuis des années et j’ai toujours beaucoup aimé les options offertes pour se procurer des biens qui aident à financer le comabt de protection des droits humains. Au fil des ans, je me suis procuré une montre, une casquette, des t-shirts, des posters et même des collants. J’aime bien afficher mon support pour cet organisme. C’est pourquoi je vous invite à en faire autant en visitant leur boutique en ligne pour faire l’achat des nouveaux modèles de t-shirt, pour commander des affiches ou des cartes de souhait ou une multitude d’articles promotionnels mais tout de même utiles. Qui sait, vous aurez peut-être le cadeau le plus original, et surtout le plus significatif, pour votre échange de cadeaux au bureau?

Read Full Post »

J.F. Kennedy a dit un jour quelque chose qui ressemble à : « Nous avons aujourd’hui les capacités technologiques pour nourrir tous les individus sur la planète … et nous avons aussi les capacités technologique pour la détruire ». Force est d’admettre que depuis cette déclaration nous nous sommes beaucoup trop consacré à trouver des innovations aux outils de guerre qu’aux outils permettant de mieux nourrir, soigner, loger les êtres humains.

C’est en lisant le bulletin d’Oxfam-Québec que j’ai pris connaissance de la publication du rapport « Le droit de survivre – Le défi humanitaire du 21ème siècle. » Si vous n’êtes pas encore abonné au bulletin d’Oxfam-Québec, qu’attendez-vous pour le faire? Vous y trouver des informations importantes sur les besoins en aide humanitaire dans le monde ainsi que des nouvelles sur l’organisme et ses activités de financement.

droit_de_survivre

Quant au rapport, il est disponible en format résumé et intégral sur le site Web d’Oxfam-Québec. Sa lecture est intéressante pour ceux qui ne sont pas des spécialistes des besoins humanitaires un peu partout sur la planète. De façon globale, on y apprend que « Chaque année, presque 250 millions de personnes en moyenne subissent les conséquences de catastrophes naturelles.  Les résultats de nouvelles recherches menées pour ce rapport amènent à prédire que, d’ici à 2015, ce nombre pourrait augmenter de plus de 50 pour cent pour atteindre en moyenne plus de 375 millions de personnes touchées par des catastrophes liées au climat tous les ans. »

Le droit de survivre explique bien que l’effet combiné des désiquilibres au niveau de l’urbanisme, des catastrophes climatiques et de la clise économique augmente la quantité des catastrophes qui surviennent dans un contexte où il est toujours plus difficile de bien répondre aux besoins. Si vous n’êtiez pas déjà convaincu que l’heure est à l’action et la prise de conscience, le rapport aide à comprendre qu’il faut

  • assurer un avenir plus sûr avec des systèmes de réponse capable de mieux contrer les catastrophes;
  • responsabiliser les États afin de mieux subvenir à la demande d’aide et mieux gérer l’aide reçue;
  • réduire la vulnérabilité avec des outils d’alerte aux catastrophes et une meilleure protection de l’environnement.

Pour terminer, je vous partage quelques citations du rapport que je trouve percutantes:

  • En 2006, le monde a plus dépensé en jeux vidéos qu’en assistance
    humanitaire internationale.
  • Si l`on compare la réponse au niveau mondial lors du tsunami de l’océan Indien de 2004, à celle apportée, la même année, au conflit tchadien, on constate que les 500 000 victimes du tsunami ont reçu en moyenne 1 241dollars chacune en aide officielle, alors que chacune des 700 000 victimes du Tchad n’a reçu que 23 dollars.
  • En 2008, les gouvernements européens ont trouvé 2 300 milliards de dollars pour fournir des garanties à leurs secteurs financiers. Une aide décente pour tout un chacun prend, à côté de cela, des allures de bonne affaire !

Read Full Post »

mia-farrow-faim

J’ai beaucoup d’estime pour Mia Farrow pour sa carrière d’actrice. J’ai encore plus de respect pour ce qu’elle fait dans le but de conscientiser la population au triste sort qui afflige les enfants dans les secteurs de la planète où la guerre sévit. Comment demeurer insensible et ne pas nous indigner devant des situations comme celle du Darfour?

Voici le commentaire de Mia Farrow pour justifier sa décision d’entreprendre une grève de la faim le 27 avril prochain :

“It’s as a personal expression of outrage at a world that is somehow able to stand by and watch” as starvation and disease claim victims among refuges in the region riven with ethnic and political violence. »

Vous pouvez également visionner cette entrevue dans laquelle elle nous parle de ses sentiments face à cette situation dans une entrevue qui remonte à plus de 2 ans :

Read Full Post »

amnistie_internationale1

Outre mes opinions politiques et mon attachement à l’avancement des droits humains dans le monde, il y a quelques raisons pour lesquelles je ne perds pas une once de mon support envers Aministie Internationale. Comme je lis ces temps-ci sur les meilleures pratiques dans le domaine du marketing pour les OSBL, je remarque qu’AI est maître en la matière à plusieurs niveaux. Ce qui est bien dans leur cas, c’est qu’il ne s’agit même pas d’une stratégie déployée pour optimiser le marketing et la communication, il n’y a rien de « tactique et opportuniste » dans leur approche. Il s’agit plutôt du résultat de leurs actions régulières. Je m’explique.

Une des choses qui revient souvent dans la littérature est qu’il faut donner aux membres d’une OSBL de fréquentes nouvelles quand aux actions bénéfiques permises grâce à leur implication bénévole ou financière. Pour AI, cela fait partie de leurs pratiques courantes. En tant que membre, je reçois régulièrement des lettres d’actions urgentes qui me demandent d’écrire à certaines instances gouvernementales ou autres dans des pays où il y a de fortes raisons de croire que la sécurité et les droits humains de quelqu’un sont à risque. En voici un exemple :

« James Balao, cofondateur de l’Alliance populaire de la Cordillère (CPA), une organisation de défense des populations indigènes, a « disparu » le 17 septembre à La Trinidad, dans le nord des Philippines. Au début du mois de novembre, la CPA a déclaré que des témoins lui avaient indiqué l’avoir vu se faire enlever par des hommes armés qui avaient affirmé être des policiers. Cette organisation a également fait savoir qu’elle avait été informée que James Balao était toujours en vie et qu’il était détenu par les forces de sécurité dans un lieu inconnu. Amnistie internationale craint qu’il ne soit torturé ou soumis à d’autres formes de mauvais traitements. »

Quand je lis ça, par exemple, je me sens interpelé et ma contribution ainsi que ma mobilisation dans AI sont extrêment renforcées. Quand quelques semaines plus tard j’ouvre la publication AGIR et que je peux constater que j’ai contribué à un mouvement international qui a permis de libérer quelqu’un, je me sens très valorisé. Et ce sont cette implication et cette  valorisation constante qui font en sorte qu’AI doit sûrement être une des OSBL dont les membres sont les plus fidèles. Grâce à la communication répétée et excessivement pertinente ainsi qu’engageante, je demeurerai toujours un membre fidèle d’Aministie Internationale.

Est-ce que d’autres OSBL pourraient en faire autant? Théoriquement oui, La fondation des maladies mentales pourrait sûrement me renseigné sur ce qu’ils ont fait avec mes dons, de même que Centraine … mais je ne reçois rien d’eux.

Read Full Post »

warchild

J’adore l’absurde, je m’en sers souvent pour ne pas perdre la tête dans un monde qui perd souvent tout son sens. En publicité aussi j’aime l’absurde car il demande de l’esprit et de la subtilité. alors pourquoi suis-je déçu par cette campagne publicitaire de War Child qui mise justement sur l’absurde pour conscientiser la population et mobiliser les gens autour de leur organisation?

Je crois que la raison de ma déception tient du fait que la cause même de War Child est elle-même si facile à utiliser dans sa triste et inacceptable réalité que je ne comprend pas pourquoi on voudrait faire de l’esprit? Je me trompe peut-être, mais l’urgence de l’action et la nécessité de maximiser chaque dollard publicitaire me semblent être des éléments stratégiques si importants pour une OSBL que War Child n’a pas le « luxe » de faire dans la flanelle.

war_child2

Mais je me sens un peu injuste en portant ce jugement. Sûrement que War Child a ses raisons. La publicité est d’ailleurs bien faite et efficace dans sa façon de de capter notre attention. Même si je crois qu’une publicité plus chocante aurait eu plus d’impact, je dois avouer que celle-ci remplit bien ses objectifs. Qu’en pensez-vous?

Read Full Post »

amnestieinternationale4

Commençons par vous dire que je nuis pas totalement objectif quand je parle d’Amnistie Internationale, principalement parce que je suis vendu à leur cause depuis plus de 10 ans. Durant cette période, Amnistie Internationale a reçu des donnations annuelles de ma part, prélevé des montants mensuels sur ma carte de crédit, obtenu des commandes pour une montre, des affiches, des collants, 2 T-shirts, une casquette … et j’en oublie peut-être. J’écrivais des lettres à des dirigeants politiques quand ils me le demandaient (je ne reçois pratiquement plus de ces lettres) et je lis leurs publications. Bref, je suis convaincu que le rôle joué par Aministie Internationale est primordial et je suis totalement subjectif quand j’analyse leur travail. Vous voilà avertis.

amnistie-internationale21

Mais cela ne m’empêche pas de conserver un sens critique face à leurs activités marketing et je peux vous dire que leur dernière campagne de financement me ciblant était tout de même originale, intelligente … et j’ose espérer efficace même si l’exécution n’a pas été entièrement parfaite. Et ce même si je crois fermement que le marketing d’Amnistie Internationale, surtout leurs affiches, est tout simplement sublime. Avouons que dans le domaine du marketing philanthropique, j’ai un penchant pour les approchantes percutantes qui dérangent les consciences.

amnistie-internationale3

Ceci étant dit, il faut tout de même que les campagnes de financement soient efficaces et bien pensées. Voici comment cette dernière campagne s’est déroulée :

  1. Je reçois un appel d’un agent d’Amnistie Internationale qui m’informe d’une campagne consistant à mobiliser les gens de mon entoutrage et me demande la permission de m’envoyer un kit qui me permettra de passer à l’action. Ma réaction initiale est que c’est une bonne idée car l’influence des gens de l’entourage est normalement reconnu comme étant très important dans les décisions des gens. Je dois avouer que je n’ai pas eu beaucoup de détails lors de cet appel, mais de toute façon je suis ouvert aux initiatives d’Aministie Internationale.
  2. Environ une semaine plus tard, je reçois un 2e appel d’AI qui m’est présenté comme une confirmation. Ce 2e appel ne me procure aucune information additionnelle et me fait même un peu questionner le processus. Pourquoi ce second contact? À mon avis il aurait pu être évité à moins qu’il ne m’ait offert quelque chose de nouveau. À ce stade, j’aurais apprécié qu’on me donne une date ferme car je commençais à me trouver que le délais entre mon adhésion au projet et la réception du kit était long. Est-ce une erreur d’exécution?
  3. Finalement, je reçois un très beau kit, une boîte qui contient ce dont j’ai besoin pour prendre action. Il était temps car en cette période de vol d’identité et d’histoires d’horreur de télémarketing, j’ai quand même eu une petite crainte. Et si j’avais dit oui au téléphone à ce qui aurait pu être une fraude? Mais je paranoie sûrement.
  4. Le kit contient des instructions claires sur les étapes à suivre pour solliciter nos amis. Les outils sont là pour nous faciliter la tâche autant que possible, considérant que ce type de campagne demande aux membres des efforts additionnels. Il s’agissait pour ma part de la première fois qu’une OSBL me demandait de mobiliser mon entourage d’une façon aussi structurée.
  5. Finalement, comme j’ai tardé à faire des rappels à mes amis, une lettre m’a été envoyé pour me faire un rappel amical. Avais-je passer à l’action? Si oui, il me demandait de finaliser le processus.

Conclusion? Cette campagne se distingue définitivement des campagnes traditionnelles en misant sur le réseau des membres. Je trouve l’idée géniale. Par contre, tout ce beau papier a dû coûter assez cher et je me demande si le retour sur investissement a été satisfaisant. Miser sur le niveau de mobilisation des membres est sans aucun doute une bonne idée, mais je crois qu’en 2008 on devrait essayer de trouver des façons monins « papier », dons moins coûteuses, pour profiter du networking. Je suis d’ailleurs surpris que dans tous mes contacts avec aministie Internationale, on ne m’a jamais demander mon email. Une camapgne similaire aurait sûrement pu se faire de façon électronique et probablement être encore plus efficace. Malgré tout je ne critique pas car je souhaite que les OSBL soient innovatives et cette campagne ne manque pas d’originalité et d’intelligence.

amnistie-internationale

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :