Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Éducation’ Category

manifeste Club

 

ENSEMBLE, SIGNONS LE MANIFESTE POUR L’ENFANCE!

Hier, le Club des petits déjeuners a lancé un mouvement de solidarité pour rallier tous les Québécoises et les Québécois à la cause de l’enfance.

Depuis 20 ans, le Club des petits déjeuners est un agent de changement qui contribue à renforcer, inspirer et engager la jeunesse d’aujourd’hui. Nous croyons qu’il est temps de prendre position pour nos enfants.

Ensemble, affirmons notre engagement pour que l’enfance demeure une priorité en signant le Manifeste! Ces huit énoncés seront par la suite déposés à l’Assemblée nationale afin d’officialiser l’importance de nos enfants au sein de la société québécoise.

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 100 000 signatures en signant le Manifeste au www.jesignepourlenfance.org, ainsi qu’en le partageant avec votre entourage via Facebook, Twitter ou Instagram.

manifeste

 

De plus, pour chaque signature, 1$ sera versé au Club des petits déjeuners par les partenaires financiers de la campagne.

Publicités

Read Full Post »

La tendance est là pour rester. De plus en plus de gens ne se contentent pas de faire un chèque à l’OSBL de leur choix. Ces gens veulent faire plus et ça prend parfois la forme de collectes de fonds personnelles exécutées en mode « Peer-to-Peer ». Dans ces « Peer-to-Peer », une personne ou un groupe de gens décident de viser un objectif financier précis et de l’atteindre en sollicitant leur réseau personnel ou en organisant diverses activités.

Il me fait plaisir de vous présenter un bel exemple de collecte de fonds personnelle en publiant ce texte qui m’a été envoyé … et de souhaiter du succès au projet Dave Maroc :

  • Le projet DAVE Maroc, ça vous dit quelque chose? Cette initiative dans la Capitale-Nationale permettra à six jeunes déficients intellectuels de Québec de vivre un grand défi au Maroc : ils témoigneront de l’importance pour eux de fréquenter un établissement scolaire spécialisé, d’emporter du matériel scolaire aux écoliers, de relever des défis physiques comme une randonnée dans le Moyen-Atlas ou dormir deux nuits dans le désert, en plus de vivre loin de la maison pendant 14 jours. Ce sera l’occasion pour un enseignant en adaptation scolaire (Sébastien Matte) de partager son expertise dans des ONG au Maroc.
  • Au Québec, ce projet vise à transgresser les préjugés face à la déficience intellectuelle. Plusieurs activités sont organisées au Québec : soirée de danse à l’école l’Envol, présentation du voyage au retour dans les classes, recherche scolaire sur le Maroc, etc. Parrainé par l’Association pour l’intégration sociale du Québec (AISQ), un organisme à but non lucratif, le projet compte plusieurs collaborateurs dont la Maison des adultes et l’école l’Envol.
  • Notre prochaine activité de financement est un souper-spaghetti qui a lieu le samedi 17 mars prochain au centre Lucien-Borne (Québec). Communiquez-vous avec nous pour réserver votre place!

Read Full Post »

C’est suite à une discussion avec une cliente de la Librairie Philanthropique qui me suggérait de faire un don à une oeuvre venant en aide aux enfants que j’ai découvert Enfants Entraide. Après réflexion, j’ai opté pour un don à la Fondation du Dr Julien, mais cela ne m’empêche pas d’avoir été très impressionné par la belle mission d’Enfants Entraide et la façon très dynamique dont elle nous est présentée.

Au delà de l’idée louable de venir en aide aux enfants des pays en voie de développement en leur procurant plus d’éducation, ce que j’aime beaucoup de cet organisme est son objectif de mobilisation des jeunes d’ici. Je trouve primordial de sensibiliser la jeunesse (qui me semble l’être plus que nous l’étions) et de leur inculquer la croyance qu’ils peuvent (et doivent) faire une différence.

Le site Web offre 2 vidéos qui valent la peine d’être visionnés. Le premier est sur la page d’accueil et il permet à Craig Kielburger, le fondateur, de nous présenter l’organisme dans un excellent français. Le deuxième se retrouve ici et il présente le programme « Me to We » qui vise la sensibilisation de jeunes envers la création d’un changement social.

Voici la mission présentée sur le site Web :

« Enfants Entraide est le plus important réseau mondial d’enfants qui s’entraident par l’éducation: plus d’un million de jeunes ont participé à nos programmes éducatifs et nos programmes de développement innovateurs dans 45 pays. Fondé par Craig Kielburger, activiste international pour les droits des enfants, Enfants Entraide possède un palmarès éloquent; incluant trois nominations pour le prix Nobel de la paix ainsi que des partenariats avec les Nations Unies et l’Oprah’s Angel Network.

Contrairement à tous les autres organismes de bienfaisance œuvrant au profit des enfants du monde, Enfants Entraide est à la fois financé et dirigé par des enfants et des adolescents. Notre mission consiste à libérer les jeunes de l’idée qu’ils sont impuissants à participer aux changements sociaux positifs, et à les inciter à agir dès maintenant pour améliorer la vie des jeunes des quatre coins du globe. »

Le vidéo promotionnel de l’organisme:

Voici en terminant un message d’Enfants Entraide pour Haiti :

Read Full Post »

L’engagement social de Joé Juneau au Nunavik n’est pas une nouvelle, on en a parlé pas mal dans les médias il y a plusieurs mois. Mais je n’en savais rien. Et quand un ami m’a dit ce week end que certains joueurs de hockey sont vraiment généreux, comme Joé Juneau, j’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante.

Non pas que je pense que les athlètes professionnels ne sont pas charitables. Au contraire, je sais qu’ils font souvent des visites dans les hôpitaux, aident les enfants et donnent beaucoup d’argent. Mais pour une raison que j’ignore, j’imaginais que cet engagement social des athlètes se limitait à la période de leur vie durant laquelle ils sont sous les projecteurs. Et qu’une fois la retraite annoncée, les athlètes se trouvent tous un château quelque part dans le sud pour aller y relaxer paisiblement.

Pas Joé Juneau en tout cas. En effet, ce dernier a fait un voyage au Nunavik en 2006 avec sa conjointe et il a décidé de faire une différence dans la vie de jeunes qui en ont tellement besoin. Juneau a pris conscience d’une situation qui l’a touché droit au cœur, a saisi les enjeux et les causes des problèmes sociaux de la communauté inuit, notamment le décrochage scolaire, contre lequel il combat maintenant avec un programme de hockey.

Je vous laisse écouter cette entrevue dans laquelle Joé nous explique ses motivations et son programme. J’imagine que c’est en considérant le confort et la tranquillité qu,il sacrifient, que son histoire prend toute sa signification. Et je parierais qu’il est plus heureux que plusieurs sportifs retraités qui passent leurs journées à jouer au golf…

Read Full Post »


Vous arrive-t-il de travailler intensément et d’avoir l’impression de tourner en rond ou la conviction profonde que ce que vous faites ne change pas grand chose à la réalité de la société dans laquelle vous vivez? Ça arrivait de plus en plus à John Wood en 2000. Il travaillait chez Microsoft comme directeur marketing, submergé de courriels et courant de meeting en meeting sans que cela ne fasse beaucoup de sens. Il a alors eu le besoin de voir des montagnes et il est parti au Népal. C’est durant ce voyage que sa vie a changée … ou qu’il a décidé de la changer et son histoire est très inspirante.

Alors que John Wood visitait une école il s’est retrouvé dans une bibliothèque complètement vide. Le responsable de l’école lui a expliqué qu’il n’y avait pas d’argent pour acheter des livres et il lui a dit « Sait-on jamais, peut-être que vous reviendrez un jour avec des livres pour remplir la bibliothèque? » John Wood est retourné à son travail chez Microsoft, mais un an plus il a repris l’avion pour le Népal avec 1000 livres qu’il a été livré au responsable de l’école qu’il avait visité.

C’est ainsi qu’est né Room to Read, un organisme à but non lucratif qui aide à la création de bibliothèques dans ‘écoles des pays en voie de développement. De sa création, cet OSBL a aidé plus de 800 écoles, créé plus de 7000 bibliotèques et distribué plus de 6 000 000 de livres. John Wood a écrit un livre sur son histoire inspirante : Leaving Microsoft to Change the World. Les vidéos insérés plus bas décrivent également son parcours. Plusieurs d’entre nous pensent par fois à faire une plus grande différence, John Wood est passé de l’idée à la réalité…


Read Full Post »

Jacqueline Novogratz est présidente du Fond Acumen, une organisation dont l’objectif est le financement de projets d’affaires visant à réduire la pauvreté dans le monde en développement. Son idée pourrait se résumer à montrer aux gens affligés par la pauvreté comment attraper le poisson plutôt que leur en amener quelques-uns tous les jours.

Si comme moi vous aimez à l’occasion découvrir des personnages inspirant qui consacrent leur vie à changer le monde, les conférences plus bas données par Jacqueline Novogratz pourraient vous inspirer. La première a été donné dans le cadre des évènements TED, un site sur lequel vous pouvez visionnez plusieurs conférences vraiment inspirantes.

Ancienne banquière sur Wall Street, Novogratz cherche à appliquer les règles du capitalisme au développement humanitaire. Il s’agit là d’une idée véhiculée par un nombre important de penseurs américains (et sûrement ailleurs) qui prônent une approche beaucoup plus « business » au monde la philanthropie. Ces derniers exigent que les mêmes critères d’évaluation des projets appliquées aux demandes de financement des projets d’affaires soient également appliqués aux projets sociaux.

Cette approche pourrait en effrayer certains, j’en suis convaincu. Mais bien que je ne sois pas suffisamment renseigné sur les taux de réussite des projets supportés par Acumen, je ne doute pas que l’approche rationnelle puisse avoir des effets bénéfiques. Après tout, ce qui compte vraiment, c’est la taux de succès car des vies en dépendent et je vais tenter de faire d’autres recherches sur l’entrepreneuriat social à saveur capitaliste…

Dans ce dernier vidéo, vous pouvez clairement comprendre les valeurs d’Acumen et leur vision qui consiste à aider des gens à se donner les moyens d’améliorer leur sort, à gagner leur indépendance et retrouver la dignité. Ce vidéo est franchement bien monté et fort inspirant.

Jacqueline Novogratz a écrit un livre (Blue Sweather) dans lequel elle décrit son cheminement personnel. Voici la description du livre (non traduite) :

« The Blue Sweater is the inspiring story of a woman who left a career in international banking to spend her life on a quest to understand global poverty and find powerful new ways of tackling it. It all started back home in Virginia, with the blue sweater, a gift that quickly became her prized possession—until the day she outgrew it and gave it away to Goodwill. Eleven years later in Africa, she spotted a young boy wearing that very sweater, with her name still on the tag inside. That the sweater had made its trek all the way to Rwanda was ample evidence, she thought, of how we are all connected, how our actions—and inaction—touch people every day across the globe, people we may never know or meet.From her first stumbling efforts as a young idealist venturing forth in Africa to the creation of the trailblazing organization she runs today, Novogratz tells gripping stories with unforgettable characters—women dancing in a Nairobi slum, unwed mothers starting a bakery, courageous survivors of the Rwandan genocide, entrepreneurs building services for the poor against impossible odds. She shows, in ways both hilarious and heartbreaking, how traditional charity often fails, but how a new form of philanthropic investing called « patient capital » can help make people self-sufficient and can change millions of lives. More than just an autobiography or a how-to guide to addressing poverty, The Blue Sweater is a call to action that challenges us to grant dignity to the poor and to rethink our engagement with the world. »

blue-sweather1

Read Full Post »

wikipedia-logo

Wikipedia est un organisme à but non-lucratif qui emploie 23 personnes qui gèrent ses sites de contenu généré par les usagers en plusieurs langues. wikipedia pourrait facilement inclure de la publicité sur ses pages et amasser autant sinon plus que les 6 millions qu’elle a besoin pour s’auto-financer, mais son fondateur Jimmy Wales s’est toujours opposé à cette pratique. Pour les usagers, c’est tant mieux car les pages de wikipedia sont plus agréables à consulter ainsi. 125 000 personnes ont fait un don, donc une moyenne de 48$ par don. Je parierais que certains dons étaient assez petits, ce qui représente l’avantage principal des campagne de financement sur le Web.

Le fait que wikipedia s’auto-finance simplement en demandant à ses utilisateurs de contribuer est un signe encourageant pour ceux qui pensent que le Web, en particulier une application de Web 2.o, peut servir à mener des campagnes de levée de fonds. Je ne crois pas que cette pratique concurrence les nombreux autres organismes qui ont besoin de fonds pour mener des actions positives à travers le monde. Est-ce quelqu’un va décider entre faire un don pour contrer la faim dans le monde ou en faire un pour wikipedia? J’en doute. Simplement, en échange d’un contenu riche et gratuit, les internautes sont prêts à donner. De toute façon, cette levée de fonds fait en sorte que Wikipedia ne demande rien aux grandes entreprises (même si elle a reçu quelques dons majeurs), une bonne nouvelle pour les autres OSBL.

Le contenu de l’information sur Wikipedia ne fait pas toujours l’unanimité au niveau de sa qualité et son exactitude et des améliorations à ce niveau sont souhaitées par les responsables afin de réaliser la mission de l’organismes qui est d’offrir gratuitement de la connaissance au maximum de gens sur la planète.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :