Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Engagement social’ Category

logo-epiceries-metro

Elles sont rares les entreprises qui consacrent un poste 100% dédié à la responsabilité d’entreprise. Chez metro, c’est le cas. Avis aux intéressés, un beau poste en responsabilité d’entreprise est décrit ici et on dirait que c’est pour une entrée en fonction rapide.

La description de cet emploi de conseiller principal, responsabilité d’entreprise donne confiance. On sent le sérieux du mandat et l’importance que metro accorde aux responsabilités définies. D’ailleurs, il suffit de consulter leur Plan de responsabilité d’entreprise 2016-2020 pour le constater.

Je ne sais pas à quel point les professionnels de la philanthropie, eux qui ont l’expérience de développer des relations avec des partenaires d’affaires, représentent de bons candidats pour aller jouer un rôle du côté des donateurs corporatifs. Pour le volet mobilisation des employés et communication de la vision d’engagement social, il faut avoir de bonnes compétences relationnelles et savoir fonctionner dans la grande entreprise.

Publicités

Read Full Post »

manifeste Club

 

ENSEMBLE, SIGNONS LE MANIFESTE POUR L’ENFANCE!

Hier, le Club des petits déjeuners a lancé un mouvement de solidarité pour rallier tous les Québécoises et les Québécois à la cause de l’enfance.

Depuis 20 ans, le Club des petits déjeuners est un agent de changement qui contribue à renforcer, inspirer et engager la jeunesse d’aujourd’hui. Nous croyons qu’il est temps de prendre position pour nos enfants.

Ensemble, affirmons notre engagement pour que l’enfance demeure une priorité en signant le Manifeste! Ces huit énoncés seront par la suite déposés à l’Assemblée nationale afin d’officialiser l’importance de nos enfants au sein de la société québécoise.

Aidez-nous à atteindre notre objectif de 100 000 signatures en signant le Manifeste au www.jesignepourlenfance.org, ainsi qu’en le partageant avec votre entourage via Facebook, Twitter ou Instagram.

manifeste

 

De plus, pour chaque signature, 1$ sera versé au Club des petits déjeuners par les partenaires financiers de la campagne.

Read Full Post »

L’engagement social de Joé Juneau au Nunavik n’est pas une nouvelle, on en a parlé pas mal dans les médias il y a plusieurs mois. Mais je n’en savais rien. Et quand un ami m’a dit ce week end que certains joueurs de hockey sont vraiment généreux, comme Joé Juneau, j’ai trouvé l’histoire vraiment intéressante.

Non pas que je pense que les athlètes professionnels ne sont pas charitables. Au contraire, je sais qu’ils font souvent des visites dans les hôpitaux, aident les enfants et donnent beaucoup d’argent. Mais pour une raison que j’ignore, j’imaginais que cet engagement social des athlètes se limitait à la période de leur vie durant laquelle ils sont sous les projecteurs. Et qu’une fois la retraite annoncée, les athlètes se trouvent tous un château quelque part dans le sud pour aller y relaxer paisiblement.

Pas Joé Juneau en tout cas. En effet, ce dernier a fait un voyage au Nunavik en 2006 avec sa conjointe et il a décidé de faire une différence dans la vie de jeunes qui en ont tellement besoin. Juneau a pris conscience d’une situation qui l’a touché droit au cœur, a saisi les enjeux et les causes des problèmes sociaux de la communauté inuit, notamment le décrochage scolaire, contre lequel il combat maintenant avec un programme de hockey.

Je vous laisse écouter cette entrevue dans laquelle Joé nous explique ses motivations et son programme. J’imagine que c’est en considérant le confort et la tranquillité qu,il sacrifient, que son histoire prend toute sa signification. Et je parierais qu’il est plus heureux que plusieurs sportifs retraités qui passent leurs journées à jouer au golf…

Read Full Post »

L’Association of Fundraising Professionals a annoncé aujourd’hui que pour la première fois en 2010 une entreprise canadienne se verra discerner le prix de premier ordre en tant qu’entreprise philanthropique la plus remarquable. Le timing est intéressant alors qu’on voit ces derniers temsp une multitude d’entreprises qui se découvrent soudainement une vocation philanthropique dans le tumulte de la catastrophe haitienne. Tant mieux si le malheur du peuple haitien sensibilise des entreprises à redistribuer leur richesse et espérons que cela va continuer. Mais dans le cas de Telus, la reconnaissance de l’AFP est méritée car on peut parler d’une vision philanthropique menée avec acharnement, stratégie et énormément de doigté. Telus donne beaucoup et en retire beaucoup pour son image … et c’est correct car en bout de ligne des êtres dans le besoin en bénéficient.

« Bon nombre d’entreprises parlent de philanthropie, mais TELUS accorde une réelle importance au bénévolat et au versement de dons, mentionne Paulette V. Maehara, CFRE, CAE, présidente et chef de la direction d’AFP. Son approche en matière de philanthropie et son engagement manifeste à encourager la participation de ses employés par l’entremise de programmes de dons et de bénévolat auprès d’organismes caritatifs sont la référence en termes d’excellence parmi les entreprises partout dans le monde. L’entreprise mérite cet honneur au plus haut point. »

« Cette distinction souligne l’engagement remarquable d’une entreprise qui s’appuie sur le soutien financier, les encouragements et la motivation d’autrui pour jouer un rôle mobilisateur dans la communauté. Fidèles à la devise « Nous donnons où nous vivons », TELUS, les membres de son équipe et les retraités ont versé 158 millions de dollars à des organismes caritatifs et sans but lucratif et effectué plus de 3 millions d’heures de bénévolat dans les communautés locales depuis 2000. En 2009 seulement, TELUS a versé 24 millions de dollars dans le cadre de différentes initiatives communautaires, notamment à des hôpitaux pour enfants, à des banques alimentaires, à des fonds pour les familles de militaires, à Alpine Canada Alpin et à la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile, avec laquelle TELUS est également associée pour la tenue de la Marche pour la guérison du diabète de TELUS, un événement annuel.»

Mon espoir est que cette reconnaissance des efforts de Telus va servir de source d’inspiration pour bon nombre d’entreprises visant la consommation de masse qui continuent à mettre de l’avant des stratégies de communication qui ne laissent que trop peu de place à la philanthropie corporative. Cette dernière n’est pas seulement une forme de charité, elle représente probablement une des façon les plus efficace de rejoindre les consommateurs … tout en faisant une différence dans la communauté!

Read Full Post »

Vincent le canneux a un blog superbe sur lequel il parle de conserves avec une plume (ou un clavier) fort habile. Le cannage n’est pas mon dada, mais je dois admettre que son blog et la passion avec laquelle il l’alimente m’impressionnent beaucoup. Bloguant depuis plus de 5 ans, Recette de conserves maison est devenu très contenu et visité par de nombreux lecteurs fidèles.

Pourquoi est-ce que je vous parle de Vincent le canneux? Tout simplement parce que je suis tombé sur un de ces articles dans lequel il présente l’idée de léguer les revenus de son blog à un OSBL. C’est la première fois que j’entends parler d’un tel projet dans la blogosphère et je la trouve franchement géniale. Un peu comme mon initiative de vendre des bouquins usagés pour faire des dons aux OSBL, ce projet me semble assez modeste en termes monétaires mais tout de même intéressant par son côté altruiste et exemplaire.

Bravo à Vincent le canneux et je souhaite que certains OSBL vont le contacter pour entre prendre des démarches pour concrétiser cette idée!

Read Full Post »

Certains sont motivés à s’engager socialement par l’exemple des autres. Ils voient quelqu’un qui tente de faire une différence et ils décident d’en faire autant eux-mêmes. Mais le contraire est également vrai. Plusieurs gens ne font rien simplement parce qu’ils sont convaincus que d’autres vont s’impliquer et faire avancer les choses. Leur contribution n’est pas nécessaire. Ils se déresponsabilisent.

De quel type êtes-vous? Vous ne bougez pas tant que vous n’en voyez pas d’autres se démener? Ou vous allez faire des pieds et des mains parce que vous sentez que sans votre contribution rien ne se fera, ou pas assez? Personnellement, je suis un peu des deux. Je suis inspiré par le travail et les initiatives de personnes à grande conscience sociale. Et je suis également motivé par la conviction que trop peu de gens s’impliquent…

Si vous êtes du second type, vous n’avez qu’à vous convaincre que :

  • Personne ne va donner pour la recherche sur le cancer, les maladies cardiaques, etc…
  • Personne ne va aider les personnes âgées qui vivent dans l’isolement et la précarité;
  • Personne ne va supporter les OSBL qui aident les enfants maltraités;
  • Personne ne va combattre la faim;
  • Personne ne va s’indigner contre la violence familiale;
  • Personne ne va venir en aide aux aveugles;
  • Personne ne va se préoccuper des itinérants;
  • Personne ne va penser aux victimes de droits humains;
  • Personne ne va faire de bénévolat dans les hôpitaux.

Voilà une façon pessismiste de voir les choses, je l’avoue. Mais si c’est ce dont vous avez besoin pour décider de vous impliquer… Car, qui d’autre que vous peut faire une différence?

Read Full Post »

Mon projet d’amasser des fonds pour les OSBL en vendant des livres usagés et en générant des revenus publicitaires avance assez bien. C’est le deuxième mois de vie de ce projet et j’en suis rendu à 130$. C’est bien modeste encore, mais si la tendance se maintient… Je suis bien heureux de la participation des gens et je vous dirais que le seul c¸oté négatif ce ce projet est de choisir quelle cause supporter. Les besoins sont énormes et je souhaiterais avoir plus d’argent à distribuer!

Pour le présent don, étant donné la période des fêtes et le fait que les banques alimentaires sont dans le rouge, j’ai choisi Moisson Montréal. J’ai beaucoup de respect pour tous les permanents cde cet organisme et les bénévoles qui les aident. Les temps sont durs, la demande pour le support de Moisson montréal augmente alors que les dons diminuent. Ce n’est pas facile à gérer pour les gens qui travaillent avec passion afin de réduire la misère des québécois. Tant de familles, personnes âgées et autres personnes vivant en situation précaires ont besoin d’aide qu’on serait tenté de baisser les bras. À lire comment les gens de Moisson Montréal se démènent, on constate qu’ils sont loin de baisser les bras. Je leur lève mon chapeur et les remercie de me permettre de faire une petite contribution.

J’en profite aussi pour remercier Lisabelle pour son achat de livres ainsi que les visiteurs sur le site de livres usagés qui ont cliqué sur des publicités.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :