Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Entrepreneuriat social’ Category

tomsshoesIl y  a dans le monde de la philanthropie certaines histoires qui sont presque trop belles pour être vraies. C’est le cas de Tomsshoes.com et de son fondateur Blake Mycoskie. Je vous résume cette histoire car elle contient un potentiel d’inspiration fort intéressant en ce qui concerne le moment d’engagement ainsi que les rêves qui se réalisent parfois pour faire avancer une bonne cause.

Blake Mycoskie a connu son moment d’engagement en compétitionnant pour la victoire dans un programme TV américain nommé « The Amazing Race ». Dans cette course, les participants forment des équipes qui doivent parcourir le monde et arriver en premier pour remporter 1 million de $. Mycoskie et son équipe ont terminé 2e et c’est en complétant le parcours qu’il a visité de spays comme le Belize, l’Afrique du Sud et l’Argentine où il est retourné par la suite pour faire du bénévolat … et conceptualisé un projet sublime : vendre des chaussures aux riches pour utiliser le profit et chausser un enfant qui marche normalement sans protection pour ses pieds. Pour chaque paire de soulier vendue, une paire est remise à un enfant pauvre.

blake mycoskie2

Comme vous devez vous en douter, si je vous en parle dans cet article, c’est que le projet Tomsshoes.com a connu un succès phénoménal. Mycoskie était parti avec l’espoir de vendre 250 paires de souliers et il en a vendu plus de 130000 en quelques années! Pour 2009, Tomsshoes a un onjectif de 300000 paires de souliers vendues, donc 300000 paires de douliers données.

Avec un tel succès, on ne se surprend par que Mycoskie soit devenu un modèle en terme d’entrepreneuriat social et il croit fermement qu’en donnant, une entreprise peut se démarquer de sa compétition. Vous pouvez visionner ces deux vidéos pour mieux comprendre le beau « miracle » de Tomsshoes.com.

 

Je vous invite à visiter ma page de projet de dons pour découvrir comment vous pouvez m’aider à financer des OSBL sans avoir à donner de l’argent.

Publicités

Read Full Post »

Jacqueline Novogratz est présidente du Fond Acumen, une organisation dont l’objectif est le financement de projets d’affaires visant à réduire la pauvreté dans le monde en développement. Son idée pourrait se résumer à montrer aux gens affligés par la pauvreté comment attraper le poisson plutôt que leur en amener quelques-uns tous les jours.

Si comme moi vous aimez à l’occasion découvrir des personnages inspirant qui consacrent leur vie à changer le monde, les conférences plus bas données par Jacqueline Novogratz pourraient vous inspirer. La première a été donné dans le cadre des évènements TED, un site sur lequel vous pouvez visionnez plusieurs conférences vraiment inspirantes.

Ancienne banquière sur Wall Street, Novogratz cherche à appliquer les règles du capitalisme au développement humanitaire. Il s’agit là d’une idée véhiculée par un nombre important de penseurs américains (et sûrement ailleurs) qui prônent une approche beaucoup plus « business » au monde la philanthropie. Ces derniers exigent que les mêmes critères d’évaluation des projets appliquées aux demandes de financement des projets d’affaires soient également appliqués aux projets sociaux.

Cette approche pourrait en effrayer certains, j’en suis convaincu. Mais bien que je ne sois pas suffisamment renseigné sur les taux de réussite des projets supportés par Acumen, je ne doute pas que l’approche rationnelle puisse avoir des effets bénéfiques. Après tout, ce qui compte vraiment, c’est la taux de succès car des vies en dépendent et je vais tenter de faire d’autres recherches sur l’entrepreneuriat social à saveur capitaliste…

Dans ce dernier vidéo, vous pouvez clairement comprendre les valeurs d’Acumen et leur vision qui consiste à aider des gens à se donner les moyens d’améliorer leur sort, à gagner leur indépendance et retrouver la dignité. Ce vidéo est franchement bien monté et fort inspirant.

Jacqueline Novogratz a écrit un livre (Blue Sweather) dans lequel elle décrit son cheminement personnel. Voici la description du livre (non traduite) :

« The Blue Sweater is the inspiring story of a woman who left a career in international banking to spend her life on a quest to understand global poverty and find powerful new ways of tackling it. It all started back home in Virginia, with the blue sweater, a gift that quickly became her prized possession—until the day she outgrew it and gave it away to Goodwill. Eleven years later in Africa, she spotted a young boy wearing that very sweater, with her name still on the tag inside. That the sweater had made its trek all the way to Rwanda was ample evidence, she thought, of how we are all connected, how our actions—and inaction—touch people every day across the globe, people we may never know or meet.From her first stumbling efforts as a young idealist venturing forth in Africa to the creation of the trailblazing organization she runs today, Novogratz tells gripping stories with unforgettable characters—women dancing in a Nairobi slum, unwed mothers starting a bakery, courageous survivors of the Rwandan genocide, entrepreneurs building services for the poor against impossible odds. She shows, in ways both hilarious and heartbreaking, how traditional charity often fails, but how a new form of philanthropic investing called « patient capital » can help make people self-sufficient and can change millions of lives. More than just an autobiography or a how-to guide to addressing poverty, The Blue Sweater is a call to action that challenges us to grant dignity to the poor and to rethink our engagement with the world. »

blue-sweather1

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :