Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Philanthropie et politique’ Category

Cette publicité a été refusée par Radio-Canada … même si elle vise à l’aider à regagner son indépendance en matière de contenu. Triste réalité, on imagine bien l’inconfort des employée de la télévision d’état quand ils ont reçu la pub et qu’il devait la refuser.

Mais en 2013, il y a d’autres moyens de se faire entendre et de sensibiliser. Visitez le site de Friends of Canadian Broadcasting mis en ligne par Leadnow. vous pourrez y voir la vidéo de la publicité et signer la pétition comme déjà plus de 60 000 personnes l’ont.

C’est toujours inspirant de voir de belles campagnes de mobilisation décoller et prendre l’ampleur nécessaire pour déranger un peu ceux qui cherchent à nous enfirouaper!Image

Publicités

Read Full Post »

Je sais, l’organisation écologiste Greenpeace ne fait pas toujours l’unanimité dans les approches qu’elle utilise afin de conscientiser la population aux impératifs du combat environnemental qui trop souvent ne se joue pas assez intensément dans une population amorphe et amnésique. Qu’on soit d’accord ou pas avec leurs tactiques marketing, je suis convaincu que Greenpeace retire un « retour sur investissement » de loin supérieur à celui de très riches entreprises privées qui se font conseiller par des agences publicitaires renommées qui se font payer grassement pour leur produire des campagnes parfois très peu créatives.

greenpeace_sarkozy

En fait, Greenpeace pratique très bien ce qu’on pourrait décrire comme étant du « guerilla marketing » dans la meuse où cette OSBL récupère toutes les armes laissées sur le champs de bataille par l’ennemi. Tel des paysans en Amérique du Sud combattant une armée américaine blasée, les stratèges de Greenpeace observent les méthodes de l’ennemi et profitent au maximum ces outils à leur disposition.

Dans ce cas-ci, en reprenant le visuel des posters d’espoir (« Yes, we can ») très populaires de Barack Obama, Greenpeace rappelle à Nicolas Sarkozy ses promesses électorales en matière d’environnement consistant à 1) réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre en Europe et 2) faire payer les entreprises qui polluent.

greenpeace_sarkozy2

Le génie de cette campagne de sensibilisation tient aussi de son utilisation du buzz marketing qui a pris la forme d’un mystère entretenu (ou maintenu) pendant une semaine sur les gens responsables de la production des nombreuses affiches mises aux murs de Paris. Grâce à des médias omniprésents et affamés de telles histoires politiques, on a beaucoup discuter de ces affiches. Le mystère quant aux responsables a sûrement rendu cette campagne plus efficace qu’aurait pu le faire une déclaration transparente dès le début des activités.

Finalement, avec les outils du Web 2.0 tels que les blogueurs influents, les forums et des plateformes de vidéos produits par des utilisateurs (User Generated Content – UGC), la campagne a vraiment très bien décollée. Et en guise de conclusion positive, on continue d’en parler après la conférence de presse de Greenpeace. Maintenant, posez-vous les deux questions suivantes : combien une telle campagne a-t-elle coûté à Greenpeace et combien de gens a-t-elle conscientisés? Pour un montant ridiculement bas, les résultats ont sûrement été très satisfaisants. Bravo à Greenpeace pour ce modèle à suivre en terme de marketing philanthropique!

Read Full Post »

barack-obama

On ne cesse de l’entendre depuis un mois : Barack Obama représente l’espoir pour les Américains, et pas seulement pour eux. Le contexte de crise financière, sociale et internationale aux États-Unis était propice à la croyance populaire voulant qu’Obama puisse sauver la situation et redonner au pays sa confiance …  normalement excessive. Nous saurons bientôt si les actes d’Obama seront à la hauteur des attentes immenses que sa campagne a suscité. Pourra-t-il livrer la marchandise? Nous verrons.

Je crois pour ma part que ses intentions sont réelles. Mais pour les imposer à Washington, il aura beaucoup de travail à faire. Il faut dire aussi que qu’Obama n’est pas seulement charismatique, il pose des gestes qui suffisent à inspirer la confiance, même celle de Fidel Castro qui déclarait hier vouloir discuter avec Obama. Il y a effectivement des signes qui ne trompent pas quant à ses convictions d’activisme social et qui devraient amener des changements concrets. Par exemple, en lisant cet article, on apprend qu’Obama sollicite la participation de leaders d’OSBL dans son administration afin d’amener du changement par l’innovation et la créativité.

L.innovation est sur l’agenda de plusieurs grandes organisations à travers le monde, autant privées que publiques. Même IBM en fait son chevail de bataille. C’est normal dans un contexte de crise où il faut trouver de nouvelles façons de penser et de faire les choses. Faire participer des leaders d’OSBL dans les groupes de réflexion dont le mandat est de moderniser le gouvernement en est un bel exemple. Obama mise beaucoup sur l’activisme social des citoyens et le rapporchement (partenariat) entre les individus et le gouvernement. C’est peut-être rêver en couleurs, mais il faut bien admettre que sans cette implication active des citoyens dans l’identification et la mise en place des solutions sociales ou économiques, les chances de succès de n’importe quel programme gouvernemental sont minimes. À suivre avec intérêt…

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :