Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘pourquoi bloguer’ Category

Oxfam-québec est l’un des seuls organismes qui blogue activement. Et encore une fois cet OSBL extrêmement dynamique au niveau de sa stratégie marketing nous donne un bel exemple de communication optimisée par à l’utilisation des outils Web.

La recette parfaite du blogging pour les OSBL consiste entre autres à donner la parole aux personnes impliquées dans le réalisation de la mission. Ce sont ces personnes qui peuvent le mieux présenter avec passion ce que l’OSBL réalise comme oeuvre sociale afin de nous faire apprécier toute leur valeur, tout en nous faisant découvrir les bénéficiaires de leurs actions positives. Cela nous permet de mettre des visages derrière le logo de l’organisme – les visages des héros qui travaillent pour l’OSBL et les visages de ceux qui ont besoin d’aide. C’est à mon avis une approche efficace pour motiver les donateurs potentiels à donner ou les bénévoles à s’enrôler.

Oxfam-Québec a la chance de pouvoir compter sur trois blogueuses très intéressantes que l’organisme présente ainsi :

Lynn Dolen, Directrice Communications / marketing d’Oxfam-Québec, est au Bénin à l’occasion de la première édition du programme Voyage solidaire d’Oxfam-Québec.En mots et en images, elle vous fera découvrir l’Afrique à travers ses yeux qui la voient pour la première fois. Lisez son blogue !
Mélissa Cabana, consultante TIC-mobilisation jeunesse pour Oxfam-Québec et étudiante à la maîtrise en communication, est en Amérique latine.Elle s’intéresse à l’usage et l’appropriation d’Internet pour l’engagement et la création de liens entre des jeunes du Nord et du Sud.

Suivez son blogue pour en savoir plus sur le travail d’Oxfam-Québec et de ses organisations partenaires en Bolivie et au Pérou.

Justine Lesage, agente communication – relations médias d’Oxfam-Québec, était en Italie à l’occasion du G8.Lisez son blogue pour en savoir plus sur le travail d’Oxfam et ses interventions auprès des dirigeants du G8.
Publicités

Read Full Post »

Je le dis souvent sur ce blog : les grandes entreprises doivent faire plus d’effort pour communiquer leurs bons coups en matière de philanthropie corporative. Malheureusement, par humilité, manque de temps ou absence de vision, peu d’entreprises « bouclent la boucle » et prennent le temps de communiquer les diverses activités sociales qu’elles mènent.

Molson Coors fait exception à cette règle car elle a pris la peine de lancer son blog Molson Coors in the community qui existe depuis Mai 2007 et qui parle de toutes les implications sociales de l’entreprise.  Le blog est génial, très dynamique et publié dans les deux langues. On ne peut que féliciter l’équipe qui est derrière ce blog ainsi que l’entreprise qui a su donner à ses employés la latitude nécessaire pour mener cette activité de communication. Selon moi, les bénéfices en terme d’image corporative sont évidents. Mais je suis convaincu également que les employés eux-mêmes ainsi que ceux qui contribuent en matière de contenu au blog sont plus motivés et se entent plus fiers de travailler chez Molson Coors grâce à ce projet.

Molson Coors représente définitivement un exemple à suivre!

 

Read Full Post »

association solidaritésVoilà une belle initiative lancée par l’Association Solidarités qui invite leurs supporteurs à bloguer afin de collecter des fonds. C’est un peu le concept de l’organisation d’activités de financement à la mode Web 2.0. Ainsi, au lieu d’organiser une soirée de bowling avec des amis, on peut aller sur un site de blog mis en place par Association Solidarités et créer sa propre page sur laquelle on ajoute le contenu qu’on veut tout en accueillant des visiteurs (principalement des amis) pour accepter leurs dons.

J’aime beaucoup cette initiative car elle répond à un défi de taille pour les OSBL qui manquent de temps (ou de compréhension des avantages du blog) pour se lancer dans la blogosphère. En effet, il y a peu d’OSBL qui bloguent même s’il devrait maintenant être clair pour la majorité des spécialistes marketing philanthropiques que bloguer représente une opportunité en or pour entretenir une meilleure relation avec les donateurs et bénévoles (le marché cible), accroître la notoriété, communiquer des activités, être plus visible dans les engins de recherche et plusieurs autres bénéfices. Le défi est de taille car malgré la gratuité de l’activité du blog, cela demande un certain temps et il semble que les responsables d’OSBL n’ont pas ce temps à leur disposition.

Un autre avantage important de cette initiative est qu’elle permet le recrutement de supporteurs dans les générations plus jeunes qui sont si intéressées à bâtir et maintenir des relations en ligne. C’est à mon avis une excellente façon de sortir des sentiers battus et diversifier les sources de support tout en introduisant la cause à des milliers d’internautes.

 

bloguer

Read Full Post »

Enfant-retour

La découverte plus tôt cette semaine du corps de Victoria Stafford en Ontario, une fillette de 8 ans disparue depuis 3 mois, repeésente une belle occasion de penser à supporter un OSBL comme Enfant-Retour Québec. La mission d’Enfant-Retour Québec est cruciale :

« Fondée en 1985, Enfant-Retour Québec dispense des services de première ligne aux familles dont un enfant a disparu. Son personnel accompagne, appuie et conseille les familles et collabore étroitement avec les services policiers, les médias et d’autres organisations vouées  à la recherche d’enfants.  De plus,  Enfant-Retour Québec offre des programmes de prévention et de sécurité destinés aux enfants, aux parents et aux professionnels. « 

En tant que père de deux jeunes enfants, je n’ose pas imaginer à quel point des parents peuvent être dévastés par une telle tragédie et je ne peux qu’encourager Enfant-Retour Québec à poursuivre son excellente oeuvre.

D’un point de vue marketing (le sujet de ce blog), j’en profite pour souligner le défi additionnel que représente une cause aussi importante mais dont le nombre de victimes est relativement faible comparé au cancer, à la pauvreté, à la maladie d’Alzheimer, etc… Car même s’il y a eu plus de 8 000 enfants disparus au Québec en 2008, ce grave problème demeure relativement peu connu hors des cas plus médiatisés dont nous entendons parler. Sans aucun doute, voilà un défi additionnel pour obtenir du fiancement oublic et générer des dons de la part de la population en général.

Malgré ce qui doit être un budget de communication assez limité, Enfant-Retour Québec fait du bon travail sur son site Web en communiquant habilement ses activités, sa mission et des statistiques sur le problème des enfants disparus. La présentation est claire et la navigation facile. Encore mieux, l’invitation à faire un don est présente sur toutes les pages. Même si je comprends très bien à quel point les ressources de l’OSBL doivent être sollicitées, je pense qu’une publication régulière des cas supportés par l’organisme, avec présentation des enfants disparus, de leur famille et des démarches entreprises et des résultats serviraient bien la cause. Ultimement, les gens aiment apprendre quand les histoires finissent bien et si ma compréhension est bonne Enfant-Retour Québec contribue justement à améliorer les chances de succès des recherches d’enfants disparus.

Alors, si vous me lisez et que vous aimeriez aider à sensibiliser la population quant à cet organisme, pourquoi ne pas offrir votre aide afin d’alimenter un newsletter ou un blog? Il n’y a pas de coût de production et le site Web serait encore plus visité. Faites-le, sinon je devrai le faire moi-même 🙂

Read Full Post »

medias-sociaux

Pourquoi bloguer est un de mes sujets favoris quand je parle de marketing pour organismes philanthropiques. Je me répète encore, mais d’un point de vue général les raisons sont nombreuses car bloguer est peu coûteux, excellent pour sortir premier dans les engins de recherches, entretenir une conversation avec vos supporteurs, vous établir comme experts, communiquer vos bons coups, prendre position sur les questions politiques ou sociales qui sous-tendent votre OSBL et bien d’autres raisons.

C’est pour cette raison que je vous suggère la lecture de cet article qui identifie 22 raisons de bloguer pour les OSBL. Ce blogueur énonce quelques raisons additionnelles de bloguer pour les OSBL :

  • Rendre le recrutement plus efficaces en permettant aux bénévoles et employés de bloguer;
  • fidéliser et motiver les employés en leur permettant de se valoriser par l’établissement de relations virtuelles via le blog;
  • Établir des partenariats plus facilement;
  • Donner la parole aux membres de votre conseil d’administration;
  • Commencer à comprendre et maîtriser les rouages ainsi que les bénéfices des médias sociaux.

D’ailleurs, l’ensemble du contenu sur le blog de ce consultant est intéressant. Je vous le conseille fortement si vous souhaitez profiter des opportunités que vous offre les médias sociaux. D’ailleurs, avez-vous le choix de ne pas vous y mettre?

Read Full Post »

bloguer

En janvier 2009, bloguer et les bénéfices que cela entraâine ne devrait plus être un sujet digne d’un article. Le phénomène n’a rien de nouveau et franchement quiconque essaie de faire passer un message, surtout une OSBL, devrait utiliser ce merveilleux outil du Web 2.0 pour son efficacité et ses coûts ridiculement bas. Mais, voilà, bloguer demande du temps et de l’inspiration. Bien que la première ne doit pas manquer aux dirigeants d’OSBL, le temps fait probablement défaut.

Mais si jamais il s’agit d’une question d’ignorance ou encore simplement un manque de croyance  quant aux avantages de bloguer, il ne fera pas tort de faire un tour sur Presse-citron pour y lire l’article : Pourquoi une PME doit avoir son blog : 10 raisons concrètes.

Et oui, vous avez bien lu le PME dans le titre de cet article. Croyez-vous qu’il y a de grandes différences entre ce qui devrait motiver une OSBL et une PME à bloguer? Aucune, les bénéfices sont sensiblement les mêmes. Seul peut-être l’importance relative de chaque avantage peut être différent. Mais fondamentalement, autant les PME que les OSBL doivent optimiser leurs outils de communication externe, créer un dialogue avec leur clients/supporteurs, améliorer leur image et leur référencement Web et se positionner comme expert dans leur domaine.

Read Full Post »

C’en est presque déprimant de lire sur le blog de Vinvent Abry aujourd’hui que le Web compte maintenant 187 millions de sites. Bon, déprimant est peut-être un peu fort comme description de mes sentiments, mais disons que c’est effrayant de constater ce fait quand on commence à travailler sur un blog comme celui-ci sur lequel j’ose espérer recevoir un certain nombre de visites d’internautes qui prendront le temps de lire des articles sur les meilleures pratiques en marketing philanthropique, qui y verront des exemples de campagnes de conscientisation et qui quitteront un peu mieux renseignés, peut-être même inspirés à l’action.

Mais quand on « compétitionne » avec 187 000 d’autres sites, l’aventure semble presque vouée à l’échec … ou à l’anonymat. Bien entendu, il y a des techniques pour mieux performer dans les engins de recherche, plein de petites astuces que je peux mettre en pratique pour créer de l’achalandage, faire dans la polémique, écrire des articles plus « marketing ». Mais tout ce que je voulais faire était d’écrire sur un sujet qui me passione d’un point de vue professionel tout en contribuant socialement, pas mettre une stratégie SEO en pratique. Que faire? Je m’arrête ou je continue?

M’arrêter si tôt serait sûrement une erreur. Et comme mes objectifs sont surtout liés à la production de contenu et l’identification d’outils marketing pour les OSBL et ceux qui veulent s’y mettre, je vais poursuivre l’aventure. En fait, ce blog est essentiellement un carnet de notes. Quant à mes motivations, je m’en remet à ces 2 citations qui m’inspirent à l’action et m’empêchent d’opter pour l’inertie :

« Le monde est dangeureux à vivre! Non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. »

Albert Einstein

« Lorsqu’ils sont venus chercher les communistes
Je me suis tu, je n’étais pas communiste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes
Je me suis tu, je n’étais pas syndicaliste.
Lorsqu’ils sont venus chercher les sociaux-démocrates
Je me suis tu, je n’étais pas social-démocrate.
Lorsqu’ils sont venus chercher les juifs
Je me suis tu, je n’étais pas juif.
Puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester. »

Pasteur Martin Niemoller

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :