Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Alphabétisation’


J’adore l’indignation. C’est, je crois, une des réactions les plus importantes pour aider une société à s’améliorer. Sans indignation, il ne peut y avoir beaucoup de changement. Car c’est presque toujours l’indignation qui est l’élément déclencheur qui donne envie de tout arrêter (casser?), et de gueuler afin de mobiliser ceux qui ne voient pas la nécessité de se battre pour faire une différence. Selon moi, nous manquons profondément d’indignation ces temps-ci. Il y a bien quelques personnes qui critiquent un peu, des lignes ouvertes et des lettres d’opinion, mais en bout de ligne on accepte pratiquement tout pour se remettre au plus vite à notre quotidien qui nous prend toute notre attention.

C’est sur la base de cette opinion que j’admire cette lettre de Marie-France Bazzo dont j’ai pris connaissance grâce à la Fondation pour l’alphabétisation. Dans cette lettre, madame Bazzo utilise le récent débat sur le dégel des frais de scolarité pour illustrer la nécessité de porter plus d’attention aux statistiques québécoises d’analphabétisme. Elles sont alarmantes, que dis-je, elles sont tout simplement incroyables : « Selon Statistique Canada, 16 % des adultes québécois âgés de 16 à 65 ans sont analphabètes et 33 % ont de grandes difficultés de lecture. »

Il se peut que vous ne soyez pas d’accord avec les arguments de madame Bazzo. personnellement, je les trouve très solides. Mais, au pire, vous n’avez qu’à vous indigner un peu et exprimer votre désaccord. Finalement, l’indignation encourage la naissance des débats et je crois qu’ultimement madame Bazzo serait bien heureuse que les questions qu’elle pose soient discutées sur la place publique…

Publicités

Read Full Post »

alphabatisation

L’alphabétisation est une cause qui me touche particulièrement. Je me sens parfois un peu élitiste de prioriser autant l’alphabétisation quand des besoins de premiers ordres demeurent encores trop souvent non-comblés : manger, se vêtir, se loger et ne pas vivre dans un isolement complet. Face à de tels problèmes sociaux, savoir lire peut effectivement sembler secondaire. Mais je ne le crois pas. Il faut voir les choses globalement et à long terme afin de comprendre les impacts de l’analphabétisme sur une une société. Et en 2008, dans la société québécoise si choyée, est-ce acceptable de priver des enfants des plaisirs et des repères que peut leur offrir la lecture?

Dans mon cas, vers l’âge de 15 ans, c’est Boris Vian qui a constitué mon lien avec un mode dans lequel je me sentais complètement marginal. Depuis je ne compte plus les « amis » écrivains qui m’ont accompagné dans un parcours qui ne fut pas toujours rose. Et aujourd’hui, quand je m’accorde quelques minutes si précieuses pour m’assoir avec mes enfants un samedi après-midi pour lire un livre, je lève toujours les yeux pour les regarder captivés par l’histoire qu’ils découvrent et je souris. Bravo à l’agence Bleublancrouge pour cette belle campagne qui renforce très habilement le lien entre les mondes du livre et de l’imaginaire…

Cliquez ici pour visionner la pub TV qui est également très bien.

alphabatisation2

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :