Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Gurus marketing’ Category

Seth Godin est obsédé par l’idée de la sous-performance, que ce soit au niveau des organisations (publiques, privées, sans but lucratif), du marketing et des gens en général. On le considère normalement comme un stratège marketing, mais dans les faits il ratisse pas mal plus large et ne se gêne pas pour proposer des façons de voir provocantes dont le but est de nous forcer à requestionner notre mode de pensée. Et encore une fois dans son nouveau livre « Linchpin », Godin s’en donne à coeur joie.

C’est dans le contexte de ce nouveau bouquin que Godin a publié son manifeste « Brainwashed : seven ways to reinvent yourself » qui peut également être visionné ici pour épargner du papier. Le manifeste a été ajouté au merveilleux site Change This dont la mission est de propager de bonnes idées pour changer les façons de penser. Ce site vaut vraiment le détour.

L’argumentation de Godin est relativement simple : nous avons été éduqué dans la croyance qu’il est possible de se contenter de faire les choses comme tout le monde, de viser la moyenne et de se conformer aux normes afin de prendre une place bien confortable dans la société. Mais selon lui la norme ne suffit plus dans la nouvelle économie fortement influncée par le Web et ses possibilités exponentielles. Pour arriver à ses fins, il faut briser les chaînes de l’endoctrinement et se libérer du lavage de cerveau subit par chacun. Cet argument de Godin présume toutefois une chose très importante : vous désirez faire un travail et mener une vie qui fait une différence dans le monde.

Voici les 7 conseils de Godin :

  1. Connectez-vous : utiliser les médias sociaux à des fins constructive. Pour Godin, briser l’isolement grâce aux médias sociaux ne veut pas dire avoir 500 amis dans Facebook pour parler de votre party de la veille, il priorise la possibilité de rencontrer virtuellement une seule personne qui vous aide à avancer un projet important.
  2. Soyez généreux : Un des points très importants de la pensée de Godin est fondée sur l’idée que ceux qui donnent reçoivent en retour et mobilisent proportionnellement. Il applique lui-même cette théorie en donnant du contenu de qualité de façon répétée.
  3. Produisez de l’art : Détrompez-vous, Godin ne parle pas ici uniquement de musique ou de peinture. Pour lui l’art représente une création qui est offerte et qui change la personne qui la reçoit, qui fait une différence. Tout projet à saveur sociale est de l’art.
  4. Reconnaissez le lézard en vous :  Godin désigne le lézard comme étant la partie de notre cerveau qui craint d’échouer, de se faire ridiculiser et qui nous amène souvent à faire le contraire de ce qui est nécessaire à notre réussite. Il faut reconnaître le lézard, le comprendre … et le maîtriser.
  5. Produisez : Selon Godin, l’abilité à produire beaucoup et bien est plutôt rare dans notre société. Vous connaîssez des gens plein de bonnes idées … qui ne prennent jamais forme? Cette notion n’est pas nouvelle, il y a un monde entre les rêveurs et les rêveurs efficaces.
  6. Plantez-vous : Ici Godin se distingue de plusieurs personnes et des milliers d’entreprises/organismes qui ne bougent pas de peur de faire une erreur. Il est très indulgent avec les erreurs, en autant qu’elles soient suivies de réactions appropriées. Ça vient d’ailleurs supporter l’idée de produire beaucoup. Godin n’est pas perfectionniste … sans toutefois bâcler l’ouvrage. C’est un équilibre parfois difficile à gérer.
  7. Apprenez : Toujours, sans arrêt, avec passion et obsession. Plus que jamais, les possibilités sont infinies!
Publicités

Read Full Post »

Seth Godin nous gâte encore. Cette fois-ci il le fait en réunissant une soixante de blogueurs et leaders d’opinion qui contribuent tous une page dans un ebook destiné à motiver et inspirer les gens qui cherchent à faire une différence. La logique étant que pour fair eune différence, il faut bien comprendre le monde dans lequel nous évoluons, l’ebook offre une multitude de point de vue qui devraient aider tout le monde à mieux saisir les variables en jeu présentement. Bien entendu, comme Seth Godin prêche toujours qu’il faut donner beaucoup pour recevoir autant, l’ebook est distribué gratuitement. Vous pouvez vous le procurer ici : What Matters now.

À titre d’exemple du style de contenu offert par l’ebook, je vous traduis librement un texte sur l’excellence qui nous est présentée par une liste de mots commençant tous par la lettre « e ». Le défi ici est de respecter le sens des mots à traduire tout en priorisant des mots français commençant aussi par la lettre « e ». Je trouve ce texte inspirant et efficace par sa simplicité. Peu importe ce que nous faisons dans la vie, cette liste peut être utile.

Les 19 « E » de l’excellence : (l’utilisation du masculin dans cette liste ne veut rien dire d’autre que l’auteur est un homme, l’excellence n’est évidemment pas rattachée au sexe)

  1. Enthousiasme : on devient irrésistible quand on le possède;
  2. Exubérance : il faut vibrer, causer un tremblement de terre;
  3. Exécution : Just do it, inutile d’hésiter ou de se donner des excuses … « Ne blâmer personne. Nespérez rien des autres. Faites quelque chose! »;
  4. Émanciper : aidez les autres à devenir plus forts;
  5. Effronté : soyez « borderline », toujours aux limites du raisonnable … et un peu plus loin;
  6. Enragé : déterminé à changer le statu quo;
  7. Engagé : toujours en contact avec le but à atteindre et les actions à entreprendre;
  8. Électronique : nous vivons dans un monde de communications électroniques, impossible de ne pas s’en servir;
  9. Englobant : intégrer la diversité;
  10. Émotions : c’est l’essence du leadership;
  11. Empathie : mettez-vous à la place des autres pour mieux les rejoindre;
  12. Écoute : sans elle, on ne comprend rien;
  13. Expérience : profitez de chaque activité, chaque contact pour apprendre;
  14. Éliminer : éloignez ce qui est inutile;
  15. Essais/erreurs : il vous vous cassez la gueule, rapidement et souvent;
  16. Entier : soyez honnête, intègre, transparent;
  17. Énergique : visez haut et loin;
  18. Eudémonie : faites comme moi, cherchez le terme sur le Web si vous ne savez pas ce qu’il veut dire. Ça vous aidera dans votre démarche vers l’excellence!
  19. Excellence : que peut-on viser d’autre?

Read Full Post »

J’ai une admiration profonde pour la pensée de Seth Godin. Ce marketer sort de sentiers battus et cherche constamment à nous faire réfléchir sur les meilleures façons d’obtenir des résultats avec nos efforts marketing. Pour une personne oeuvrant en marketing au sein d’une OSBL, Godin est sûrement un guru marketing incontournable. J’ai présenté dans cet article les raisons justifiant mon opinion et je vous y ai listé des références très utiles pour apprendre à connaître ce charmand bonhomme en profitant des ses écrits. Son blog est fort enrichissant et j’adore recevoir tous les jours un court article qui réussit à me stimuler en donnant des exemples tout aussi créatifs que concluants.

Seth Godin donnait en novembre dernier une conférence pour le Acumen Fund qui est un organisme à but non lucratif dont la mission est de stimuler l’entreprenariat afin de combattre la pauvreté dans le monde en jumelant le sens des affaires à l’investissement en capital. Dans l’extrait qui suit, Godin développe une de ses idées concernant la nécessité d’avoir une histoire solide à raconter, une histoire intéressante et convaincante qui peut être répétée à des groupes bien ciblés. C’est ce qu’Acumen Funf fait très bien et ça fonctionne bien.

Read Full Post »

Malcolm Gladwell était de passage dernièrement à Montréal pour une conférence d’Infopresse et il faut admettre qu’il ne fait pas l’unanimité. Certains le critiquent pour ses analyses trop simplistes et il semble que ces mêmes analyses qui ont fait de ses livres des best sellers déplaisent aux non-journalistes qui préféreraient que ce soient des professeurs ou des écrivains « officiels » qui connaissent un tel succès.  Je n’ai pas vu sa conférence mais tout le bruit qui a entouré sa visite m’a motivé à lire un de ses livres : The Tipping Point.

book_the_tipping_point

Il faut dire que le timing était bon car je me questionne beaucoup en ce moment sur ce qui fait que certaines idées prennent une envergure phénoménale alors que d’autres tombent dans l’oubli même si elles sont meilleures que les premières. Et bien, The Tipping Point est un livre qui ne fait qu’analyser ce phénomène avec des exemples très variés. Et comme il me semble que faire « décoller » une idée est justement une des responsabilités des OSBL qui tentent régulièrement de conscientiser la population. De plus, si vous lisez le livre, vous allez remarquer que les variables qui aident à répandre une idée ne sont pas liées à des questions monétaires, ce qui rend l’analyse encore plus attirante pour les OSBL.

La principale idée dans le livre de Malcolm Gladwell est que le bouche à oreille représente de loin le meilleur moyen de communiquer une idée et d’en faire une épidémie dans un monde où nous sommes littéralement bombardés de messages publicitaires. Notre attention n’est plus disponible et nos amis ou connaissances sont pratiquement les seuls qui peuvent nous influencer. Selon Gladwell, pour propager efficacement une idée il est primordial de comprendre les mécanismes sociaux d’interactions entre des Connectors (des gens très branchés avec un vaste réseau social), des Mavens (des experts sur une ou plusieurs questions/sujets) et des Salesmen (des gens qui vont naturellement parler d’une idée de façon enthousiaste et covaincante). À son avis, ce sont ces trois types de personnages qui vont faire en sorte qu’une idée décolle ou non et il donne à la fin du livre quelques exemples de gens qui ont mis en place des stratégies/tactiques pour mettre ces fens à contribution.

Mais ce n’est pas tout. Il faut aussi comprendre qu’il y a des variables importantes qui vont déterminer les chances qu’a ‘une idée de devenir très populaire. Gladwell nous parle effectivement des effets des contextes sociaux, de ce qu’il appelle le « stickiness » ou la capacité d’une idée de rester imprimée dans l’esprit des gens, et des phénomènes d’imitation. Je ne vous dirais pas que ce livre a été écrit pour les OSBL, mais il est indéniable que sa compréhension ne pourrait pas nuire à tout ceux qui, comme je l’espère c’est toujours le cas en philanthropie, ont de bonnes idées qu’il serait bénéfique de répandre davantage dans notre société.

Et pour terminer, je vous laisse sur cette photo de Malcolm Gladwell. À première vue, on se demande ce que ce jeune homme échevelé peut bien faire à poser pour Harry Rosen, mais en lisant on comprend qu’il l’a fait pour donner son cacher à une fondation d’hôpital. Gladwell me semble vraiment être un bon gars…

malcolm-gladwell

Read Full Post »

Bien sûr, il y a quelques spécialistes du marketing philanthropique qui sont incontournables et ur lesquels je vais bientôt me pencher. Mais il y a aussi Seth godin que je vous présente en biographie et en photo :

seth-godin

Sympathique, n’est-ce pas? Je peux vous dire que les livres de Seth Godin sont aussi intéressants que son visage est particulier. Ce bonhomme parle de marketing et de la vie en général tout en nous présentant les meilleures stratégies qui sont en plus les moins coûteuses dans l’économie actuelle du Web 2.0. Encore mieux, dans ses démonstrations et nombreux exemples, Godin présente régulièrement les choses d’un point de vue philanthropique. Et comme « cerise sur le sundae », Seth Godin est un communicateur inspirant parce qu’il fait constamment appel à l’intelligence du lecteur pour faire les choses plus efficacement et avec passion.

Il faut dire en plus que Seth Godin est généreux et c’est une raison additionnelle pour laquelle il est un bon gure pour les OSBL. Voici ce qu’il offre gratuitement aux OSBL :

Allez-y, profitez-en. Il y a dans ses quelques liens url suffisament de contenu pour vous gaver. Et si jamais après avoir absorbé toutes ses informations gratuites vous vouliez lire quelques livres, ils sont disponibles neufs et usagers sur Amazon.  Mais là ce n’est plus gratuit…

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :