Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘campagne de conscientisation’

Il y a parfois de belles coincidences dans la vie et j’ai la chance d’en vivre une qui est inspirante  et qui prend la forme suivante:

  1. Je suis en pleine lecture de Tribes, un livre merveilleusement motivant tribes_seth_godinde Seth Godin dont la thèse principale est qu’il est maintenant possible pour tous de jouer un rôle de leader auprès de ce que Godin nomme une « tribue ». Cette tribue n’est rien d’autre qu’une communauté de gens qui sont volontaires à se faire guider pour l’avancement d’une cause, pour créer du changement positif. Les causes peuvent varier et se vivre commercialement, socialement ou dans le monde du travail. Et si tout le monde peut jouer un rôle de leader, c’est que les outils du Web 2.0 le permettent plus que jamais.
  2. En même temps, je croise l’information concernant le combat mené mariehelenedubepar Marie-Hélène Dubé qui veut faire changer la loi de l’Assurance-Chômage afin qu’elle soit plus juste pour les gens qui sont affectés d’une maladie grave. Dans le cas de Marie-Hélène, on parle du cancer et sa démarche consiste à obtenir suffisament de signatures pour une pétition qu’elle présentera au gouvernment. Marie-Hélène fait exactement ce que Godin décrit. Elle joue un rôle de leader et mène un combat de façon inspirée. Elle utilise les médias efficacement, prend place sur le Web avec un blog et guide une communauté de gens vers un but qui consiste à changer une loi inadéquate.

Dans les prochains jours, je vais tenter d’aider Marie-Hélène à améliorer son blog sur Worpress car il est déjà très visité. C’est la preuve que les gens veulent prendre part à son combat, à leur combat. Je suis convaincu que Marie-Hélène va réussir à obtenir le nombre suffisant de signatures pour sa pétition. Si vous êtes blogueur, parlez de son combat. C’est important car sa démontre qu’il est possible de causer du changement!

Publicités

Read Full Post »

mnda_logo_09

Les publicités chocantes dans le milieu philanthropique sont justifiées car elles doivent conscientiser la population de la façon la plus efficace possible. comme les budgets marketing sont normalement assez limités, une OSBL peut choisir d’y aller avec un message publicitaire qui saura capter l’attention des gens qui la voient … et faire en sorte que le message ne soit pas oublié.

Mais faire une publicité chocante comporte aussi un certain risque. La frontière est mince entre capter mon attention et me donner le goût de passer au message suivant. C’est ce qui m’est arrivé en regardant la dernière publicité de l’association Motor Neurone Desease. Je ne sais pas pour vous, mais si je n’avais pas la curiosité de visionner le vidéo pour en parler sur ce blog, j’aurais décroché après une trentaine de secondes. Il me semble qu’on va trop loin et qu’on crée volontairement une confusion en ne donnant aucune information au début du message, ce qui sert mal la cause.

Mais, ce n’est que mon opinion personnelle. Peut-être trouverez-vous cette publicité géniale. Voici d’ailleurs comment l’association explique le projet:

« Sarah’s Story is our new campaign to raise awareness of MND. It features Sarah Ezekiel who is living with MND and after whom our campaign has been named.

As part of the campaign we have created a 90-second film which is intended to convey the emotional impact of receiving a diagnosis of MND. It tells the story of a young woman who is suddenly ‘attacked’ by MND. An actress plays the part of Sarah and as her body deteriorates the actress’s head is superimposed on the body of Sarah Ezekiel.

This is the first ever UK broadcast advert created to raise awareness of MND and the work of the MND Association. It is currently being shown at cinemas across England and Wales. »

Read Full Post »

Produire un video dont l’objectif est qu’il devienne viral ne semble pas être une activité extrêment coûteuse si on se fie à ce graphique dans lequel on constate qu’environ 50%  des vidéos se produisent pour moins de 5 000$. Cette statistique varie selon le niveau d’expérience des marketers et on peut voir que 33% des marketers expérimentés s’en tirent à moins de 2 500$.

viral-video-couts

Bien entendu, au Québec, l’impact d’un vidéo viral qui passera d’un ami à un autre et qui se fera visionner sur Youtube n’est pas aussi aussi puissant qu’aux États-Unis. Mais on peut se demander si le jeu n’en vaut tout de même pas la chandelle? Surtout pour une OSBL qui cherche à communiquer avec un segment de la population plus jeune.

Dans l’exemple qui suit, on voit un vidéo d’un grande simplicité, sans paroles et qui n’a rien coûté car elle provient d’un caméra qui filme en permanence les ours dans une forêt. Le vidéo qui suit présente un grizzly qui se frotte le dos contre un arbre et quand on y ajoute une musique disco, ça devient très sympathique. J’imagine facilement que ce vidéo va gagner en vélocité alors que de plus en plus de gens le font suivre à leurs amis. C’est sûrement bon pour aider la notoriété de l’organisme Northern Divide Bear Project.

D’un autre côté, le vidéo viral ne peut pas nécessairement toujours servir à motiver l’action car pour être viral, le vidéo doit être surtout divertissant ou attirer l’attention par son contenu vraiment particulier. Le vidéo viral ne peut pas être une brochure ou une lettre de financement adaptée au vidéo. Et à ce titre, on peut questionner l’efficacité de son usage à des fins autres que l’augmentation de la notoriété.

Read Full Post »

celine-dion

Quand je vois de la publicité et que j’y consacre un peu de mon attention, je suis de ceux qui préfèrent de loin le témoignage des gens qui reçoivent ou donnent des services dans le milieu philanthropique. Le fait de voir un gros nom, une figure connue, ne m’aide pas à créer un lien émotif avec une cause et décider de faire un don. Ceci étant dit, ce  commentaire est subjectif et je suis parfaitement conscient que les célébrités jouent un rôle important dans les efforts marketing menés par les OSBL pour créer de la notoriété et encourager les dons.

Si vous doutez de cette opinion, je vous encourage à lire cet article de Professional Fundraising dans lequel on présente la situation de quelques OSBL en Angleterre qui expliquent comment elles s’y prennent pour solliciter des célébrités et obtenir leur support. Pour ces OSBL, obtenir la participation d’une star est si importante que certaines commencent même à attribuer un rôle à temps plein à cette fonction qui consiste à identifier les personnages public, initier le contact et ensuite gérer la relation pour maintenir l’appui.

Un fait intéressant dans cette stratégie de communication : il faut réfléchir à vos besoins. J’aime bien l’exemple de l’OSBL qui vient en aide aux intoxiqués et ui expliquent comment son image est rarement perçue comme négative étant donné la dimension « volontaire » des junkys. Cette variable fait en sorte que le support de vedettes vient donner de la crédibilité à l’organisme.

Autre fait intéressant, il faut bien entendu solliciter des célébrités dont la popularité coincide avec les donateurs potentiels de votre OSBL. Finalement, trouver une célébrité qui s’engage à fonds, pas seulement pour une campagne publicitaire, est un autre élément important. Idéalement, il faut que la cause très importante pour le personnage public.

Étant donné que les vedettes (musicales, sportives, cinéma, etc…) sont extrêmement sollicitées, il faut faire preuve de doigté pour les approcher. L’article contient quelques conseils à ce sujet.

Read Full Post »

youtube-web2

Je comprends que le visionnement de vidéo sur Internet ne représente pas une opportunité aussi impressionante en francophonie qu’elle l’est pour les OSBL oeuvrant dans les pays anglophones.  Selon Forrester, 187,000,000,000 de vidéos seront vus par des internautes en 2009, 24% de plus qu’en 2008. Une faible proportion de ces vidéos sont francophones, mais une faible proportion de 187,000,000,000 commence à représenter une quantité non-négligeable. Est-ce que votre OSBL produit des vidéos et les « uploadent » sur les sites de partages de vidéo?

Je ne crois pas que la tendance soit fortement engagée dans les OSBL au Québec. Dommage car l’utilisation du vidéo dans un environnement de Web 2.0 est une excellente façon de partager de l’information et de conscientiser  à des coûts assez raisonnables. De plus, si vous souhaitez accroître votre notoriété au sein des générations plus jeunes, le visionnement de vidéos devient presqu’une nécessité. À la limite, chaque pub télévisuelle devrait être mise sur le site de Youtube et les autres principaux sites de partage de vidéos.

Une chose est certaine, des OSBL aux Étauts-Unis et ailleurs dans le monde ont commencé à utiliser le vidéo et je vous présente quelques exemples présents sur Youtube que je trouve très intéressants. Il peut s’agir d’une entrevue avec une personne qui a bénéficié de vos services, d’une description de ce que vous faites ou des besoins auxquels vous répondez, dans tous les cas le vidéo permet de présenter un point de vue clairement à quelqu’un qui n’a besoin que de quelques minutes pour le visionner. De plus, vous pouvez facilement créer un lien avec votre vidéo sur un site de partage à partir de votre propre site.

Read Full Post »

milieu_artistique

Le milieu artistique est doublement affecté par la crise économique. Premièrement, il devra subir et survivre aux réductions de financement philanthropique comme toutes les autres causes qui nécessitent des dons et la générosité de la population. Et deuxièment, il devra trouver une façon créative et efficace de convaincre les donateurs de l’importance de l’art dans notre société car en temps de crise économique il est prouvé que l’art est délaissé au bénéfice des causes davantage liée aux besoins « essentiels ».

La presse américaine est remplie d’articles sur les nouvelles difficultés auxquelles doivent faire face les OSBL artistiques. Hard times for the arts illustre bien comment la diminution des dons affecte les OSBL artistiques américaines.

Est-ce le cas au Québec également? C’est possible, mais en général les conséquences de la crise actuelle ne nous ont pas encore affectés autant que les américains. Fait très important : la réduction des dons recueillis par les OSBL artistiques provient autant des dons individuels que des dons corporatifs :

  1. Le Conference Board vient de publier une étude sur les tendances dans le domaine de la philanthropie corporative. Cette étude démontre 41% des entreprises ont réduit leurs dons au milieu artistique en 2008.
  2. Dans cet article (Wealthiest Donors Gave 9% of Their Income in 2007, Study Finds), on présente une analyse des tendances de dons parmi les américains les plus affluents. On y voit que les dons au milieu artistique ont chuté de 75% depuis 2005  (« Average gifts to the arts from donors in the survey dropped from $16,465 in 2005 to $4,792. »)

Comment le milieu artistique réagira-t-il? Saura-t-il imaginer une solution créative pour « concurrencer » avec les autres causes qui veulent également obtenir l’attention des donateurs? Pourra-t-il trouver une façon d’unir les forces de tous les joueurs impliqués? C’est à voir, mais il est à craindre que plusieurs OSBL et leurs bénéficiaires vont malheureusement souffrir encore davantage que les autres milieux de la crise économique.

Si vous oeuvrez dans une OSBL artistique, cet article (The Arts Need Better Arguments) va peut-être vous intéresser car il présenter le point de vue d’un compositeur qui présente son opinion selon laquelle le milieu artistique a besoin de meilleurs arguments pour obtenir plus de financement. Cette affirmation de sa part est tout-à-fait vraie, encore faut-il la communiquer à la majorité des gens :

« The arts are going to need a better strategy. And in the end it’s going to have to come from art itself, from the benefits art brings, in a world where popular culture — which has gotten smart and serious — also helps bring depth and meaning to our lives. »

Read Full Post »

Sean Penn est un de mes acteurs américains favoris, mais ce n’est pas pour cette raison que je vous présente la plus récente publicité du World Food Program. Vaincre la faim dans le monde est une cause qui me touche beaucoup parce qu’elle affecte énormément de gens et qu’à mon avis nous serions capables d’y mettre fin. John F Kennedy avait dit quelque chose du genre : « Nous avons aujourd’hui les moyens technologiques de nourrir et guérir tous les être humains … et nous avons les moyens de faire sauter la planète. » Il est clair que nos avancements technologiques ne profitent pas assez aux victimes de la pauvreté, du climat et de la guerre.

Dans cette publicité, Penn et le World Food Program illustrent très bien les écarts incroyables qui existent entre les dépenses dans certains secteurs et celles consacrées à solutionner la faim.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :