Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘Fondation pour l’alphabétisation’

J’ai reçu ce matin un invitation de la Fondation pour l’alphabétisation pour participer au concours de La Lecture en cadeau. Vous avez jusqu’au 10 janvier 2010 pour participer. La participation est gratuite et les prix forts intéressants. Tout ce que vous avez à faire est de partager vos trucs qui vous permettent de lire davantage. C’est facile, allez-y!

Je trouve cette initiative génaile et très bien communiquée…comme tout ce que fait la Fondation pour l’alphabétisation d’ailleurs. C’est aussi une belle façon d’alimenter la base de données des gens qui seront informés des activités de la fondation. Pour ce faire, optez pour demeurer informé au bas du questionnaire. Finalement, grâce au questionnaire de participation, la Fondation pour l’alphabétisation peut aussi apprendre à mieux connaître les segments de la population qui les supportent.

Read Full Post »

logo_alphabetisationIl est toujours très rafraîchissant de voir une campagne de financement d’OSBL se distinguer par sa créativité et son utilisation brillante des nouveaux outils Web qui sont à la disposition de tous ceux qui sauront en profiter. C’est le cas de la campagne de financement « Mots à vendre » de la Fondation pour l’alphabétisation qui est expliquée ci-dessous :

 » La Fondation pour l’alphabétisation et sa porteparole, Marie-France Bazzo, ouvrent officiellement les portes du site MotsDepot.com. Conçu gracieusement par l’agence Bleublancrouge, ce site vous permet d’acheter le mot de votre choix afin d’aider ceux qui n’en ont pas. Dès aujourd’hui, achetez l’Amour, la Paix, l’Été ou la Lune pour seulement 5 $! Tous les dons recueillis seront remis à la Fondation pour l’aider à accomplir sa mission.

« Pour son 20e anniversaire, la Fondation voulait frapper un grand coup avec une campagne originale et ludique qui aurait deux objectifs : faire connaître davantage la cause et la Fondation et amasser des fonds. Quoi de mieux que de vendre des mots pour y arriver?! », souligne Marie-France Bazzo, porteparole de l’organisation.
Afin d’inviter le grand public à participer, une vaste campagne publicitaire a été déployée dans les journaux, en affichage, à la radio et sur le Web. Plusieurs personnalités québécoises du monde du showbizz, des médias, du sport et des affaires ont d’ailleurs accepté avec plaisir d’acheter un mot pour appuyer la Fondation, dont :

  • Marie-FranceBazzo achète Pourquoi?
  • Marie Turgeon offre l’imaginaire aux enfants.
  • Normand Brathwaite s’offre des découvertes musicales.
  • Véronique Cloutier s’achète le bonheur.
  • Alban D’Amours s’offre la coopération.
  • Patrick Groulx achète l’audace.
  • Pierre-KarlPéladeau vous offre l’engagement.
  • Larry Smith offre la victoire aux Alouettes.

Achetez tout, même votre statut Facebook. Sur http://www.motsdepot.com, en tant que client, vous pourrez acheter votre statut Facebook et ainsi partager vos états d’âme avec vos amis tout en affichant votre soutien à la cause. Le site compte également d’autres options intéressantes, dont la création d’une affiche avec le mot ou la phrase choisis et un mur des « célébrités », où vous aurez la possibilité de voter pour les meilleurs concepts, autant ceux du grand public que ceux des personnalités connues.


« Tout l’argent ainsi récolté aidera tous ceux qui n’ont pas la chance de savoir lire ou écrire », explique Gaëtan Namouric, vice-président exécutif et directeur de création chez Bleublancrouge.

Fondée en 1989, la Fondation pour l’alphabétisation est un organisme sans but lucratif qui a pour mission de faire en sorte que tous, adultes et enfants, aient accès à la lecture et à l’écriture. »

mots-depot_alphabetisation

Read Full Post »

Lors de chacune des mes visites sur un site Web d’OSBL, une des premières choses que je fais consiste à chercher un moyen de rester en contact avec l’OSBL en question. Cela peut se faire par fil RSS, mais ma préférence personnelle est un bulletin électronique auquel je peux m’abonner. Étant donné que mon blog poste principalement sur le marketing des OSBL, il y a bien entendu une raison analytique pour laquelle je veux rester en contact. Mais je le fais aussi en tant que donateur potentiel en me disant que si je prends le temps de naviguer sur un site Web d’OSBL pour y découvrir sa raison d’être et ses activités, il serait bien intéressant de pouvoir être informé de ce que cet OSBL va faire dans le futur.

Quel type d’informations sont importantes pour moi? Un renforcement de la raison d’être de l’OSBL, des nouvelles ou actualités qui viennent supporter la cause de l’OSBL, une présentation des membres de l’OSBL ou de ses bénéficiaires et aussi des informations sur les activités menées l’OSBL. Le tout présenté avec créativité et dynamisme, si possible présenté de façon assez personnelle. Comme j’ai reçu trois bulletins électroniques cette semaine, je vous en présente les bons et moins bons aspects.

oxfam

1. Oxfam Québec :

Un bon indicateur de la qualité d’un bulletin électronique est la réaction initiale quand on le voit apparaître dans sa boîte à courriels. Si on l’ouvre immédiatement, c’est excellent. Malheureusement, plusieurs bulletins électroniques ne sont même pas ouverts avant d’être déplacés dans les éléments supprimés.

Dans le cas d’Oxfam, j’ouvre chaun de ses bulletins électroniques sans tarder. Il y a plusieurs raisons raisons à cela. D’abord, le desing de leur bulletin est excellent, ça fait très professionnel. Ensuite, Oxfam a toujours un titre accrocheur pour son bulletin. Ce titre n’est pas du genre « NOUS vous parlons de NOUS ». Ce mois-ci, c’est « Évaluez vos connaissances sur les changements climatiques ! ». voilà une belle façon de me sensibiliser à la cause d’Oxfam sans tout en me divestissant. Dans la plupart des cas, les bulletins électroniques d’Oxfam sont très riches en contenu, j’y ai souvent trouvé d’excellents liens vers des choses intéressantes à lire. Voilà un autre gage de succès : soyez généreux avec vos lecteurs si vous désirez maintenir leur attention. Encore une fois, Oxfam est un exemple à suivre en marketing.

alphabétisation2.  Fondation pour l’alphabétisation

Le bulletin électronique de la Fondation pour l’alphabétisation est un autre bon exemple à suivre pour les OSBL qui n’utilisent pas encore cet outil de communication. Premièrement, il est régulier, ce qui démontre que cet OSBL investit du temps dans cette activité de communication et semble vraiment croire que cela aide à atteindre ses objectifs. Aussi, ce bulletin ne peut faire autrement que convaincre le lecteur que la fondation pour l’alphabétisation est dynamique car on y retrouve clairement présentées une multitude d’activités destinées à financer les cause.

La seule amélioration que je verrais serait de stimuler l’engagement des lecteurs avec un peu d’information d’actualité pour rappeller à quel point l’analphabétisme est un problème grave dans notre société. Des témoignages peuvent aussi servir à atteindre cet objectif. Il y a bien un témoignage dans le bulleting, mais il est bref et à mon avis on pourrait faire en sorte que le lien mène à une page Web plus convaincante.

3. Club des petits déjeuners du Québec

Le dernier exemple est celui du Club des petits déjeuners du Québec et malheureusement il est moins exemplaire que les deux autres. Je me suis abonné il y a environ 6 mois au bulletin de cet organisme et je crois que c’est la deuxième fois que je reçois un courriel (et je ne suis pas certain, celui-ci est peut-être mon premier). On voit clairement que le Club des petits déjeuners du Québec manque de personnel pour mener cette activité ou encore que ce n’est pas une priorité.

Dans ce cas-ci, le courriel est simplement une lettre du président-fondateur Daniel Germain qui félicite et remercie tout les gens qui s’impliquent pour les 15 dernières années de travail. La lettre est concise et communique bien son message, le look est professionnelle. Par contre, comme je ne reçois pas souvent de communications du Club des petits déjeuners du Québec, je m’attendrais à un peu plus de leur part. Je reste sur mon appétit et je ne retire pas l’impression qu’on a réellement essayé de communiquer avec moi. Le geste est bon, mais je serais surpris qu’il génère vraiment des résultats.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :